Alliés en carton

Je suis même plus énervée, juste déçue. Et le pire, c’est que je m’en veux d’avoir encore la capacité de vous faire assez confiance pour être à ce point blessée.

Hier, c’était la Journée Internationale de Luttes pour les Droits des Femmes. J’ai pris part à la marche en non-mixité choisie de samedi soir, puis à celle – mixte – de dimanche après-midi. À cette marche-là, j’avais espéré que mes potes mecs cis, anarchistes ou communistes et qui s’autoproclament alliés régulièrement, se joindraient à nous. Un seul l’a fait (je suis pas ici pour distribuer des cookies par ailleurs). Les autres ont préféré s’organiser une séance d’escalade. Alors que d’habitude c’est plutôt le dimanche matin. J’aurais pu entendre la peur d’aller en manif, de la foule, des flics, des gazs… Mais certains d’entre eux vont régulièrement en manif. Et puis, merde, vous croyez que nous on kiffe ce climat de manif? Qu’on a hâte d’être gazé·es??!

Je suis vénère parce que ce que vous dites, en organisant un évènement en même temps, comme une excuse d’avance, c’est que cette lutte passe après vos loisirs. C’est que venir nous soutenir, c’est moins important pour vous que vos loisirs. Pire que ça, quand on vous met le nez dans votre caca, vous n’avez pas la décence de vous excuser ou même d’essayer de vous justifier. Vous fuyez le sujet. L’image que ça m’envoie dans la gueule, c’est que vous dites “non mais laisse-la, elle va s’énerver 5min, faire sa petite crise” – est-ce parce que je suis folle ou juste une féministe hystérique ça je sais pas.

Je suis des tonnes de blogs et de chaines vidéos. Des fois – souvent – , je suis dépassée par tout ce que j’ai à voir & lire. En en parlant avec un pote mec cis het (qui fait partie du lot sus-mentionné), il m’a sorti un “bah t’as qu’à tout supprimer de ta todolist et voilà”. Purée mais quelle indécence. Ces blogs, ces chaines, ces podcasts, c’est comme ça que je suis au courant de ce qu’il se passe, que j’apprends, que je fais pas trop de conneries (j’espère) dans les luttes pour lesquelles je ne suis pas concernée. Alors ouais peut-être que pour vous qui n’êtes pas foutus de lire un article qu’on vous envoie pour compléter un sujet dont on a parlé ou sur lequel vous nous avez demandé des infos – et je parle même pas du temps qu’on passe, nous, pour sélectionner l’Article parfaitement adapté – c’est compliqué à comprendre. Mais pour moi, pour nous… C’est nécessaire à notre vie. À notre survie. Oui, c’est à vous, mecs cis het, qu’on doit survivre. A vos aggressions, vos viols, vos meurtres. C’est plus d’expliquer que je suis fatiguée, c’est d’exister. Et vous êtes même pas foutus de montrer votre soutien.

J’ai bien essayé de vous donner des références meufs, mais elles semblent pas être assez bien pour vous (shocking news, je sais), alors je vous laisse une référence en terme de comment peut – ou même doit – penser un allié.

Bougez vos fucking culs, moi j’en peux plus.

Love à tou·tes mes adelphes, on est ensemble.
CamEpicenes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s