Dépistage

Pre-scriptum : il semblerait que ça va être très difficile de tenir le rythme d’un article par jour, entre le déménagement, le taf, le taf associatif… Bref. Mais je vais quand même essayer de publier autant de jours que possible !

CW sexe

Aujourd’hui, j’ai été faire mon premier dépistage d’infections sexuellement transmissibles de toute ma vie. Parce que ça fait un moment que j’ai pas eu de relations sexuelles, et que quitte à faire, autant faire ça quand on a l’occasion (et là, je suis au delà du nombre de semaines minimum pour être sure que les tests soient fiables !) 🙂

Pourquoi se dépister régulièrement? Parce qu’aujourd’hui, malheureusement, le nombre de personnes contaminées par le VIH chaque année ne diminue pas. Désolée, j’ai pas le temps de faire un article bien complet avec des sources, je veux juste faire un retour d’expérience, je vous laisse chercher – et à l’occasion, j’y reviendrai ! Mais voilà, les IST restent une menace au quotidien sur notre santé, alors c’est important de s’en protéger, et se dépister en fait partie – notamment parce que, par exemple pour le VIH, sous traitement, on n’est pas contagieuxe, mais sans traitement, si !

J’ai donc pris rendez-vous pour aller me faire dépister au centre de dépistage du CHU de Nantes. J’avais rendez-vous à 10h, j’ai vu la médecin à 11h20 – apparemment, iels avaient pris beaucoup de retard aujourd’hui. Heureusement que j’avais prévu large pour le taf… A l’arrivée au centre, premier bilan avec la secrétaire, qui commence par demander si on veut être anonyme ou pas pour les résultats. Ensuite, quelques questions et un formulaire à remplir, surtout sur mes activités sexuelles et contraceptives. Ca m’a énervée qu’elle présuppose que j’étais une meuf, et qu’elle coche automatiquement « féminin » pour le « sexe »… Et aussi, qu’elle demande si je vivais avec mon copain (alors que je venais de cocher « relations avec des hommes et des femmes » sur le questionnaire……..). Encore une fois, j’ai pu me rendre compte de l’importance d’avoir du personnel soignant au cours des questions queer, et de la violence que c’est (et encore, je suis cis et diadique !!) quand iels ne le sont pas.

Attente interminable pour voir la médecin (mais je garde en tête que c’est peut-être qu’elle annonce une mauvaise nouvelle à un·e autre patient·e, et j’ai amené un livre pour m’occuper). Dans la salle d’attente, des posters et flyers d’AIDES, de Violences Femmes Infos, de prévention aux IST, d’accueil des réfugié·es… Chouette ambiance ! 😀 La médecin est bien plus agréable que la secrétaire, nomme les actes sexuels sans gêne, me dit simplement « donc vous êtes bisexuelle, d’accord, et en ce moment vous êtes en relation? ». Pas de commentaire, pas de bi- ou homo-phobie. Ca fait du bien, c’est top. Dix petites minutes de questions, je sors un peu du lot car la plupart des patient·es viennent après une conduite à risque (c’est-à-dire un acte non protégé), quand je lui explique la raison de ma venue (et que je mentionne que j’ai reçu des cunnilingus non protégés, en disant « je sais, le risque est faible, mais quand même »), elle me dit « ah oui, donc c’est juste que vous êtes très renseignée, c’est bien! ». Je trouve ça triste, et en même temps, moi aussi je ne l’avais pas fait avant !

Après l’entretien avec la médecin, prise de sang (un seul tube, et pour une fois on n’a pas galéré à me trouver une veine !) et auto-prélèvement vaginal. Ca, c’est la première fois, et c’est juste top ! L’infirmière m’explique comment faire, me donne la fiole et le coton-tige de prélèvement, m’indique les toilettes, et me laisse tout faire. Pas besoin de se déshabiller ou d’être touché·e par un·e inconnue ! Je comprends pas qu’on fasse pas ça plus souvent !

Et voilà, c’est tout. J’aurais les résultats dans une semaine tout pile – enfin, je peux aller les chercher à partir d’une semaine, mais j’y vais quand je veux/peux. J’en referai peut-être un article ! A part l’attente un peu trop longue, et quelques remarques pas franchement géniales, c’était facile et rapide. Merci aux personnes du monde médical qui font des efforts pour qu’on se sente bien en se faisant soigner !

Prenez le temps de vous faire dépister régulièrement, c’est important 😉

Love,

CamEpicenes

Publicités

2 réflexions sur “Dépistage

  1. Fedoap dit :

    Sur le sujet du HIV je conseille « pillules bleues » une bien belle BD qui a été adaptée en film ; auto biographiques et passionnants tout en tant que magnifiques esthétiquement

    J'aime

  2. La Nébuleuse dit :

    Je l’ai fait il y a trois ans, ça s’est passé de la même façon, on m’a tout donné et bien expliqué et j’ai fait le prélèvement seule ! C’était dans un centre de santé universitaire, à Grenoble, et j’ai été super bien reçue d’ailleurs

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s