Cher·ère allié·e…

Pour changer (non), j’écris ce billet sans y avoir réfléchi, sans m’être posée, juste un ras-le-bol de plus que j’avais envie et besoin d’extérioriser. J’en ai marre de vous, allié·es qui n’en avez que le nom mais qui nous poignardez à chaque seconde. Y’a quelques jours, on a des potes qui se sont incrustés sur une conversation en prenant le téléphone de l’un d’entre nous. Pour spammer, envoyer des photos et des messages inutiles, parce que « c’est marrant et on est bourréééééééééééééés ». Hier, un pote utilise #BalanceTonPort pour décrire une photo de vacances. Vous. Me. Fatiguez.

Sérieusement, quand est-ce que vous prenez la mesure de vos micro-agressions? Parmi vos potes, y’a nos agresseurs, nos harceleurs, nos violeurs. Et on est censées vous faire confiance pour réagir correctement quand on vous le dira, avec vos comportements de merde? Comment on peut savoir que vous allez pas – comme beaucoup, dont la police, ACAB – nous dire qu’on exagère, que c’est un mec bien, qu’on a dû mal comprendre, etc ?! Quand on sait qu’à tout moment, on peut avoir des personnes en qui on a aucune confiance (sans même parler de nos agresseurs eux-mêmes) qui lisent ce qu’on vous confie? Vous êtes à ce point incapables de nous lâcher qu’on peut même pas avoir des espaces safes sans le dire explicitement (et risquer que vous nous accusiez de communautarisme et de nuisage-à-notre-cause). Et c’est fatiguant.

Et que y’ait pas un seul d’entre vous qui viennent me dire que vous pouvez pas savoir qu’on l’avait mal pris, parce qu’on vous a rien dit. J’en ai déjà parlé, il y a un CONTEXTE en ce moment, qui fait qu’encore plus que d’habitude, on en prend plein la gueule toute la journée. Je répète : TOUTE LA JOURNÉE. Vous pouvez prendre vraiment du temps pour vous remettre en question, juste un peu? On vous en parle pas, parce que ça implique de faire de la pédagogie, qu’on a pas forcément l’énergie, et que quand on essaie de vous le dire on a de grandes chances de se prendre un « mais ça vaaaaaaaaaaa y’a pire quand même ». Exemple encore y’a quelques jours où sur un groupe d’amateurices de bière j’émets une critique sur un point essentialisant et transphobe d’une pancarte qui se voulait « féministe » (et qui disait un truc du style « les organes génitaux ne sont pas sur les papilles » pour dire que les bières de fille, ça n’existe pas). Vous étiez où, les allié·es, pendant que je devais me taper une vingtaine de commentaires et leur répondre un par un, voire répondre à des MP envoyés par certains mecs du groupe??

Vous avez aucune idée de la charge que ça représente, de gérer tout ça? Allez donc trois minutes sur Twitter, ou sur des groupes féministes sur Facebook, voir passer témoignage après témoignage après témoignage et essayer de donner du soutien à tou·tes.

J’ai orienté ce texte sur les violences sexistes parce que c’est d’actualité et que c’est ce qui me tue le plus en ce moment, mais ça s’applique à tout le reste. Coucou les « ah ouais moi aussi je suis un peu triste parce qu’il fait pas beau » quand tous les jours tu galères à te lever et faire une journée sans pleurer parce que t’es en dépression. Coucou les « j’ai mal aux épaules avec le stress des partiels » quand tu viens de passer 24h littéralement en PLS parce qu’avec les partiels, tu n’as pas le temps de faire ta rééducation. Et évidemment, je ne suis pas parfaite, il arrive sans doute que moi aussi j’agresse des concerné·es par d’autres oppressions sans m’en rendre compte. Mais j’essaie comme je peux (et si je foire et que vous en avez la force/le temps/etc, vous pouvez me le dire et je promets de ne jamais vous remettre en question – je sais que ça veut pas dire grand chose, mais vraiment je m’y engage), et ces derniers jours, j’ai parfois l’impression que c’est pas du tout votre cas.

Prenez soin de vous et de celleux qui vous entourent.
Plein d’amour,

CamEpicenes

PS Pour mieux faire votre boulot d’allié·es, quelques liens que je recommande de lire : ici (conseils généraux) et ici (plus spécifique aux agressions et viols). Vous voulez aller plus loin? Allez .

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s