Je suis là si tu as besoin

English version available here

J’ai prononcé cette phrase bien plus de fois que de raison. Je l’ai toujours dis en y croyant sincèrement. Mais je n’ai évalué ce que ça voulais dire que depuis peu. J’aurais aimé comprendre tout  ce que ces simples mots impliquent avant de les prononcé. Et surtout, avant de les mettre en oeuvre.

J’ai toujours été très capable d’écouter les gen.te.s quand iels en avaient besoin, mais je n’ai jamais su quoi dire. J’ai énormément de mal à être à l’aise dans la moindre situation sociale, donc autant le dire tout de suite, les personnes qui se sont un jour confiées à moi m’étaient proches. Il n’en reste pas moins que c’était difficile. Mais je pensais gérer, en ne disant trop rien, en montrant mon empathie, en répétant que c’était ok de ressentir ce qu’on ressentait, et qu’il fallait laissé la personne y mettre ses propres mots pour évacuer une partie de sa peine.

Et un jour, j’ai eut le cœur brisé comme je n’aurais jamais cru ça possible. J’en ai pleuré tous les jours, j’ai arrêté de manger et de dormir, j’étais une épave. Et tout le monde me regardait avec pitié. C’est horrible, je me sentais comme la plus insignifiante ordure du monde, et les gen·tes me donnaient l’impression de me voir comme tel. Sauf une personne. Cette personne m’a écoutée, m’a dit que c’était ok de ressentir ce que je ressentais, mais que ce n’étais pas que de ma faute. Qu’il ne fallait pas que je me détruise parce que lui à décidé que je n’étais pas assez bien pour lui. Qu’il fallait que je sois moi pour être assez bien pour moi. Et elle a été là, tous les jours, à me rappeler que je n’étais pas toute seule, qu’elle aussi avait cette même souffrance dans son cœur, qu’ensemble on s’en sortira. J’ai envie de dire qu’on s’en est sorties ensemble, mais je n’en ai pas vraiment envie, puisque nous partageons depuis d’autres souffrances, mais aussi tant de joie que je n’ai pas envie de voir de fin là dedans.

Bref, une merveilleuse amitié s’est ainsi créée. Parce que j’étais là pour elle et elle était là pour moi. Depuis, je suis partie de l’autre côté de l’océan, mais je n’avais pas envie qu’elle pense qu’elle ne pouvait plus se reposer sur moi, et je voulais, j’espérais, toujours me reposer sur elle. Lui offrir mon soutien de si loin était dur, mais je voulais faire de mon mieux. Quand elle allait au plus mal, je faisais de mon mieux pour elle, en suivant certains conseils de Margot par exemple.

Aujourd’hui, dans le cadre de ma formation pour devenir Educatrice de Pair pour le bureau pour la réponse, le soutien et l’éducation aux violences sexuelles, j’ai dû lire cet article (en anglais uniquement, pardon). Et j’ai compris ce que soutenir quelqu’un voulait dire. Je pourrais vous raconter en long en large et en travers ce que j’ai mal fait, ce que j’ai bien fait, mais ce n’est pas le sujet ici. La leçon la plus importante que j’en ai tiré, c’est que pour aider quelqu’un, il faut l’écouter, comprendre, se mettre de côté. Pas systématiquement bien sûr, mais il faut des moments où tout ce qui est important, c’est la personne qui a besoin de nous. Ses sentiments, ses besoins, ses mots. On s’occupera de nous un peu plus tard. Cela sonne bien rude, mais ces moments ne sont pas éternels. A un moment donné, vous vous tournerez vers quelqu’un.e qui vous offrira ce soutien à son tour. Et c’est ok.

Continuez de soutenir vos ami·es. N’essayer pas de faire ça parfaitement. Faites ça de votre mieux. Ecouter les gen·tes qui ont besoin pour vous adapter, et vous améliorer. Nous ne sommes pas tou·tes fai·tes pour être parfaitement capables d’aider nos proches, mais avec un peu d’amour et d’écouter, on peut essayer de leur rendre le monde meilleur pour quelques instants.

 

Bisous et chocolat.

Chouette Rouge

 

credits: Le cybermag de marjorie

Publicités

Une réflexion sur “Je suis là si tu as besoin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s