Bilans carbone – autour des voyages

Pendant la rédaction de mon article sur les réflexions que j’ai autour des voyages, je me suis posée la question de combien de temps il faudrait pour « compenser » des trajets en avion en ayant un régime vegan, par rapport à d’autres régimes alimentaires, en ce qui concerne les émissions de gaz à effet de serre. J’ai donc fait quelques recherches !

J’ai commencé par chercher une étude qui compare les émissions de carbone et de gaz à effet de serre selon le régime alimentaire de la personne concernée. J’ai trouvé celle-ci https://link.springer.com/article/10.1007%2Fs10584-014-1169-1 (alors oui, je sais, une étude c’est pas énorme, ça serait bien d’en avoir 1000 et de faire une méta-étude de ces études, mais j’avais pas le temps, déso pas déso). Il est donc écrit (p. 7) que pour un apport de 2 000 kcal, l’équivalence en émissions de CO2 valent respectivement

Type de régime Équivalence moyenne en CO2 émise (en kgCO2)
Omnivore (plus de 100g de viande par jour) 7,19
Omnivore (moins de 50g de viande par jour) 4,67
Végétarien 3,81
Vegan 2,89

Qu’on peut convertir en ce tableau :

Régime Écart entre les équivalences moyennes en CO2 émises entre le régime choisi et un régime vegan par 2000 kcal (en kgCO2)
Omnivore (plus de 100g de viande par jour) 4,3
Omnivore (moins de 50g de viande par jour) 1,78
Végétarien 0,92

Or, d’après les différentes sources que j’ai pu recouper (ici, ici, ici et ici ), 2000kcal, c’est plus ou moins ce dont on a besoin pour fonctionner en une journée (ça dépend en fait de l’âge, du poids, et ces études étant réalisées avec des conceptions binaires du sexe, du sexe – sur pourquoi ces conceptions sont fausses voir cette vidéo de Riley J. Dennis).

Ensuite, j’ai été cherché les équivalences en émission de CO2 des différents trajets en avion que j’ai réalisé pour mes voyages (quoique techniquement, Auckland, c’est pour mes études, mais passons). J’ai utilisé ce site, qui m’avait l’air fiable (en regardant leur page de méthodologie de calculs, et j’ai regardé sur d’autres sites si j’obtenais des valeurs similaires). Voilà les équivalences en tCO2 (1 tCO2 = 1000kgCO2) de mes trajets en avion (tous en classe éco), en prenant en compte le forçage radiatif :

Paris-Auckland, avec escale à Doha, aller-retour: 5,35 tCO2
Auckland-Tokyo, direct, aller-retour : 2,43 tCO2
Paris-Madrid, depuis Beauvais, aller simple : 0,15 tCO2
Prague-Stockholm, aller simple : 0,15tCO2

J’ai coché « prendre en compte le forçage radiatif » parce que la méthodologie du Ministère de l’Environnement du Royaume-Uni le conseille (j’ai pas fait plus de recherches que ça sur la pertinence), et j’ai trouvé une définition ici qui indiquait que le forçage radiatif est une mesure de l’impact environnemental supplémentaire de l’aviation, qui incluse les oxydes d’azote et la vapeur d’eau émis à haute altitude. Bref, ça m’a semblé pertinent.

Ensuite, je vais donc dresser un tableau de comparaison du temps que cela prend pour « compenser » les émissions de CO2 de chacun des vols par un régime vegan, par rapport aux autres régimes. (J’ai arrondi 1 an à 365 jours et 1 mois à 30 jours – pour faire ces calculs, j’ai utilisé les fonctions de division en nombres entiers de mon classeur)

Temps nécessaire pour « compenser » par un régime vegan les émissions en CO2 des vols selon le régime Paris-Auckland (aller-retour) Auckland-Tokyo (aller-retour) Paris-Madrid (aller simple) Prague-Stockholm (aller simple)
Omnivore (plus de 100g de viande par jour) 1244 jours, soit 3 ans, 4 mois et 29 jours 565 jours, soit 1 an, 6 mois et 20 jours 35 jours, soit 1 mois et 5 jours 35 jours, soit 1 mois et 5 jours
Omnivore (moins de 50g de viande par jour) 3006 jours, soit 8 ans, 2 mois et 26 jours 1365 jours, soit 3 ans, 9 mois et 0 jours 84 jours, soit 2 mois et 24 jours 84 jours, soit 2 mois et 24 jours
Végétarien 5815 jours, soit 15 ans, 11 mois et 10 jours 2641 jours, soit 7 ans, 2 mois et 26 jours 163 jours, soit 5 mois et 13 jours 163 jours, soit 5 mois et 13 jours

Alors oui, ça commence à faire pour compenser Paris-Auckland. Mais qu’est-ce que c’est, 3 ans, dans une vie ? C’est pas comme si je comptais faire ce trajet tous les mois, c’est une fois dans ma vie, et j’ai l’intention de bien moins voyager – et surtout pas en avion – si et quand je rentrerai en France. Bref, tout ça pour dire qu’on a tou.tes nos contradictions, encore une fois, mais ça me fait plaisir d’avoir des chiffres à balancer la prochaine fois que quelqu’un.e me saoule sur ce point précis !

(3h pour ça, je suis pas croyable… Et mon sommeil réparateur pour ma semaine de taf, hein ?? xD)

Attention, ce billet n’a AUCUNEMENT la prétention d’une étude scientifique sérieuse ! Ce sont quelques rapides calculs en essayant d’utiliser des sources fiables, C’EST TOUT. Notamment, en point de vigilance, on pourra citer que :

  • Il y a plein d’autres considérations qui entrent en compte quand je suis devenue vegan, ce n’est pas que pour des raisons environnementales.
  • Les émissions de CO2 sont loin d’être le seul facteur d’impact de consommation de produits d’origine animale sur l’environnement.

 

EDIT : Comme on m’a posé la question, j’ajoute les formules si vous voulez faire vous même ces tableaux pour vos trajets ! Vous n’avez qu’à modifier la case verte 😉
https://framacalc.org/Calcul-bilans-carbone-veganiepowa

3 réflexions sur “Bilans carbone – autour des voyages

  1. Hélène dit :

    Bonjour,
    Il y a quelque chose qui me semble illogique dans votre tableau. D’après ces chiffres on met moins de temps à compenser un trajet en avion en étant omnivore que végétalien?

    J'aime

  2. CamEpicenes dit :

    Bonjour,
    Le second tableau n’est peut-être pas très clair en effet : il s’agit du temps qu’il faut pour que l’équivalence en tonnes de carbone émise soit la même si on fait un régime vegan + le trajet en avion mentionné, par rapport aux trois autres régimes étudiés. Ainsi, si on est vegan et qu’on fait le trajet Paris-Auckland aller-retour, on émet autant de CO2 que quelqu’un·e qui n’aurait pas fait ce même trajet mais aurait un régime omnivore avec plus de 100g de viande par jour, en environ 3 ans et 5 mois. Il faut donc environ 3 ans et 5 mois pour qu’un régime vegan vienne « compenser » en terme d’émissions de CO2 le fait d’avoir fait ce trajet en avion, par rapport à un régime omnivore à plus de 100g de viande par jour.
    J’utilise le terme « compenser » entre guillemets car pour moi ceci est assez absurde, je me place dans une perspective de décroissance où une « compensation » de nos émissions n’a pas vraiment de sens, le but étant de réduire autant que possible nos consommations et émissions. Ce billet était surtout une réaction à des commentaires familiaux sur le fait que ça ne servait à rien d’être vegan pour l’environnement quand on prend l’avion 🙂
    J’espère que c’est plus clair, n’hésitez pas à me demander de re-formuler sinon ! 🙂

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s