Refus démocratie

Aujourd’hui, nous sommes au lendemain d’un scrutin important pour notre démocratie. Je ne vous dirais pas quel candidat à raison, quel candidat à tort, qui vous devez soutenir ou ne pas soutenir, ou vous donner mon avis sur ce scrutin et sur le fonctionnement de notre gouvernance actuelle. Aujourd’hui je vais vous parler du refus de démocratie auquel ont été confronté de nombreux.ses Français.es.

Je suis expatriée à Montréal depuis le début de l’année scolaire dans le cadre de mes études, et samedi je devais me rendre au collège Stanislas pour déposer mon bulletin dans l’urne. Mais il est vite apparu que cela allait être une tâche pour le moins compliquée. Dès le milieu de mâtinée, les expatriés de Montréal reportaient plus d’une heure d’attente pour accéder aux bureaux de vote. Cette durée n’a cessé d’augmenter au cours de la journée, allant jusqu’à plus de trois heures d’attentes. Les médias locaux et français ont relaté ces conditions intolérables, qui vont à l’encontre du droit de vote des citoyens.

L’engouement de mes concitoyen.ne.s pour cette élection est admirable, surtout quand on y ajoute l’attente qu’iels ont dû subir pour rejoindre l’urne. Et quoi que disent les médias, rien n’est plus choquant que la pluie de témoignages recueillis sur les réseaux sociaux. Voici les quelques points qui m’ont le plus dérangée. Tout d’abord, tou.tes ont été contraint.e.s à attendre debout dans le froid pour former une ligne de 1.5 km de long autour de l’établissement abritant les bureaux de vote. Ensuite, la ligne pour les handicapés menait à un ascenseur exigu, ce qui les obligeait eux aussi à patienter debout. Les femmes enceintes, mères allaitantes et familles n’étaient guère dans une meilleure posture, puisque certain.e.s ont du partir avant de pouvoir voter face à l’épuisement de leurs enfants et certaines ont allaité assises par terre ou debout dans le froid. Et enfin, certain.e.s sont arrivé.e.s environ une heure avant l’heure annoncée de fermeture des bureaux et la police locale leur a suggéré de rentrer chez eux puisqu’il n’était pas certain qu’iels atteindraient les bureaux de vote, bien que finalement l’ouverture a été prolongée.

Tout ceci pour un taux de participation de l’ordre de 40% pour les électeurs français inscrits à Montréal. Autant dire que tous n’auraient pas pu venir voter. Je comprends bien que le consulat doit composer avec son faible effectif, et les mesures de sécurité chronophages imposées, il n’empêche que ces conditions ne sont pas acceptables. Notre démocratie a bien des défauts, mais les élections sont son fondement propre. Il n’est pas acceptable que ceci se déroule ainsi. L’emplacement des bureaux de vote est le même sur les dix dernières années à Montréal, mais le nombre d’expatriés installés ici a nettement augmenté – rien que 13000 électeurs supplémentaires depuis 2012.

Cela montre bien que notre démocratie est malade, puisqu’elle ne laisse pas la possibilité à tou.tes ses électeur.trices la possibilité de voter. Cependant, je tiens à souligner la patience dont ont fait preuve celleux qui ont attendu à Montréal et dans d’autres villes du monde. Et surtout, j’admire la mobilisation que cela soulève. Dès samedi, un groupe est créé sur Facebook pour rassembler les témoignages, et très vite deux pétitions sont lancées (l’une apolitique, la seconde à l’initiative du conseiller politique Yan Chantrel) ainsi qu’un appel aux bénévoles pour les prochains scrutins. Le pouvoir que nous accorde le bulletin de vote au sein de la démocratie est déjà limité, le rendre si difficile montre l’épuisement du système actuel.

Quelles que soient nos convictions politiques, cela montre que nous ne sommes pas de simples moutons asservi.es par une classe politique dominante. Il est toujours possible, et nécessaire, de se rassembler et de défendre nos droits et liberté. Ne leur donnons pas la possibilité ni de nous écraser ni de nous oublier. Notre unité collective doit être plus forte que leur recherche individuelle de pouvoir.

Bisous et chocolat.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s